Inventaire de caisse

proche. compétente.

Chaque gérant souhaiterait régulièrement connaitre le solde présent dans sa caisse. La plupart des entreprises ne sont pas conscientes qu’établir un inventaire de caisse représente une obligation légale selon le Code des Obligations. En effet, omettre de compter sa caisse régulièrement ou ne pas le documenter correctement pourrait engendrer une surprise coûteuse au moment où l’inspecteur fiscal frappera à la porte.

L’inventaire est un élément important pour la tenue d’un livre de caisse : le solde qui apparaît dans ce dernier doit régulièrement être comparé et ajusté au montant effectivement présent dans la caisse. Sans une documentation soigneuse des transactions en espèces, ceci n’est bien entendu pas possible.

Si les entrées et sorties ne sont pas documentées au moyen des pièces justificatives correspondantes, respectivement si elles ne sont pas facilement compréhensibles, l’administration fiscale peut juger que la tenue des comptes est incomplète et, par conséquent, établir une taxation d’office, ce qui pourrait s’avérer relativement onéreux.

Afin de correspondre aux exigences des autorités fiscales, un livre de caisse doit contenir au minimum les informations suivantes (selon les directives de la Conférence suisse des impôts concernant les principes de régularité comptable) pour que les transactions soient facilement identifiables de la pièce justificative à l’écriture comptable :
    1. la date
    2. le numéro en cours de la pièce
    3. une description claire et précise de l’opération quant à l’émetteur de la pièce
    4. le taux de TVA
    5. l’imputation
    6. le montant
    7. les entrées ne peuvent pas être changées

GastroSuisse va émettre prochainement, en collaboration avec Gastroconsult, une nouvelle version du livre de caisse. A l’aide de ce document, il vous sera facile de correspondre aux exigences légales.

 

Hans Haueter
Gastroconsult SA
Expert-comptable diplômé